MESFAVORISITES .COM

Burning Man l'envers du Décor
"To Burn Or Not To Burn"

Temple-burning-man-en-feu-2

Cette cité nomade, reconstituée chaque année, a pris le nom de Black Rock City. Elle devient alors, le temps du festival, l'une des villes les plus peuplées du Nevada.

An interview with Larry Harvey
Excerpts from Larry Harvey's "Burning Man" (1991)


Paysage-desert-burning-man-2



La manifestation annuelle connue aujourd’hui sous la dénomination de Burning Man débuta comme un feu de joie rituel au solstice d’été de 1986, lorsque Larry Harvey, alors jardinier paysagiste de son état, Jerry James et quelques-uns de leurs amis se réunirent sur la plage Baker Beach à San Francisco et brûlèrent une effigie humaine en bois haute de 2,4 mètres, ainsi qu’une statue de chien en bois de taille plus petite. Selon la légende qui entoure ce moment fondateur, les gens seraient accourus pour assister à ce spectacle, ce qui aurait convaincu Harvey, qui n’avait tout d’abord aucune intention particulière, qu’une telle cérémonie répondait à quelque besoin fondamental. Harvey a décrit cette action d’incendier ces effigies comme une « expérience » et un « acte spontané d’expression de soi radicale ».
 

Dégâts causés à la playa.

Attendu que le feu est une composante fondamentale de beaucoup des objets exposés et de beaucoup de prestations, il a été décidé que les objets devaient obligatoirement être brûlés sur des plates-formes prévues à cet effet. Il fut un temps où il était permis de brûler à même le sol de la playa, mais cette pratique étant susceptible d’occasionner des cicatrices de brûlage, il y a été mis un terme. Bien que Burning Man ait élaboré des consignes précises sur la manière d’aménager une plate-forme de brûlage et sur ce qu’il faut s’abstenir de brûler, des préoccupations demeurent quant à leur non-observation par certains participants, au détriment de l’environnement et des autres participants.
 

Lightmatter_burningman

Attribution: Aaron Logan 

Le Bureau of Land Management, qui est chargé de l’entretien du désert, soumet le festival à des exigences très strictes. Celles-ci comprennent le nettoyage des détritus, l’élimination des cicatrices de brûlage, la réduction des poussières et le ramassage des liquides (huile, carburant) qui se seraient écoulés des véhicules. L’équipe de remise en état de la playa (Playa Restoration Crew) du département des Travaux publics de Black Rock City (Black Rock City Department of Public Works, BRC-DPW) s’attarde dans le désert pendant encore quatre semaines après la fin du festival pour nettoyer les lieux après le démantèlement de la ville temporaire, en ayant soin de ne laisser subsister aucun indice de l’événement.

US-DOI-BureauOfLandManagement-Logo.svg-2

Par U.S. Government — Extracted from PDF version of American Energy for America's Future (direct PDF URL [1])., Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=3106377

Incidence sur le réchauffement planétaire

Un groupe de scientifiques de San Francisco s’applique à calculer dans quelle mesure le festival pourrait aggraver le réchauffement climatique. Ayant mis sur pied l’organisation CoolingMan, ils ont conçu un système capable de calculer combien de gaz à effet de serre les participants à Burning Man seront amenés à produire. Le projet en tous cas a incité beaucoup de gens à chercher comment agir positivement contre le réchauffement planétaire et le changement climatique et à essayer d'imaginer des solutions. Le site internet de CoolingMan propose des actions qui permettent aux burners de compenser les effets dommageables de leurs activités, en plantant des arbres ou en investissant dans les sources d’énergie alternatives.

Burning Man - 1994 ~ 1995



http://Site web http://www.burningman.com/


Vous souhaitez faire un don pour soutenir le site.Merci.